https://revue-rasp.org/index.php/rasp/issue/feed Revue Africaine des Sciences Sociales et de la Santé Publique 2021-09-26T11:10:32+00:00 Pr Nianguiry Kante revueraspi@gmail.com Open Journal Systems <p>Créée en Janvier 2010 par une équipe pluridisciplinaire des Sociologues, Anthropologues, Médecins, Pharmaciens, Psychologues et Psychanalystes Africains et d’Européens, la RASP est une publication à vocation Panafricaine. Elle vise ainsi à même de créer un fonds de documentation utile aux étudiants, aux enseignants, aux décideurs et aux chercheurs qui y trouvent un support de diffusion de leurs travaux.</p> <p>Indexation</p> <p>La RASP est indexée par <a href="https://www.base-search.net/interface/images/base_logo_kl.png">BASE</a> et vous pouvez y consulter vos articles <a href="https://www.base-search.net/Search/Results?lookfor=dccoll%3Aftjrasp&amp;type=all&amp;page=1&amp;l=en&amp;oaboost=1&amp;refid=dcpageen" target="_blank" rel="noopener">ici</a></p> https://revue-rasp.org/index.php/rasp/article/view/138 Acteurs et stratégies de gestion des déchets solides ménagers à Bamako 2021-09-26T11:10:32+00:00 Issa Ouattara issaouattara148@gmail.com Ahamadou Diya issaouattara148@gmail.com Yakouréoun Diarra issaouattara148@gmail.com Oumar Dembélé issaouattara148@gmail.com Adama Konaté issaouattara148@gmail.com <p>La gestion des déchets solides ménagers se pose avec acuité dans le District de Bamako, en raison notamment de la croissance démographique, des changements de modes de production et de consommation. Aujourd’hui, la filière se caractérise par une faible organisation des acteurs, une insuffisance de moyens adéquats et une absence de stratégies durables. La présente étude vise à identifier les acteurs et analyser les stratégies de gestion durable des déchets solides ménagers à Bamako. La méthodologie utilisée s’est appuyée sur la revue de la littérature, l’observation du terrain et la réalisation d’enquêtes quantitative et qualitative auprès de 300 ménages, choisis dans quatre quartiers du District de Bamako et 66 personnes, issues de plusieurs catégories d’acteurs. Les données collectées ont fait l’objet d’un traitement informatique à l’aide des logiciels SPSS 17.00, Excel 2016, MapInfo Professionnel 8.5 et d’une analyse de contenu des discours. Les résultats de l’étude ont révélé la multiplicité des acteurs de la gestion des déchets solides ménagers à Bamako et leur faible coordination. L’étude a également montré que la gestion durable des déchets solides ménagers à Bamako nécessite à l’heure actuelle, la réorganisation de la pré-collecte et de la collecte, la création de dépôts de transit et de centres d’enfouissement technique. Aussi, cette gestion nécessite le traitement des déchets et la mise en place d’un système durable de financement de la filière. Les stratégies proposées pourraient contribuer à la création d’emplois, tout en améliorant le cadre de vie des populations. Cependant, leur réussite exige une réelle volonté politique des autorités urbaines et un engagement constant de tous les acteurs.</p> 2021-10-05T00:00:00+00:00 Copyright (c) 2021 Issa Ouattara, Ahamadou Diya, Yakouréoun Diarra, Oumar Dembélé, Adama Konaté https://revue-rasp.org/index.php/rasp/article/view/121 Connaissances des leaders religieux de Dori au Burkina Faso sur la contraception moderne 2021-09-05T21:33:34+00:00 Eric Nagaonlé Somé eric.some@gmail.com Abibatat Fleur Barro fleurbarro03@gmail.com Bertrand Méda medabert@yahoo.fr Charles Kaboré kaborewendyam@yahoo.fr <p>Selon l’OMS, l’utilisation de la contraception a nettement plus d’avantages pour la santé que de risques. Néanmoins, l'accès à la contraception moderne des femmes reste un problème de santé publique. Cette étude visait à évaluer les connaissances des leaders religieux de la Commune urbaine de Dori et à identifier les obstacles à l’utilisation de la contraception chez les femmes. Dans le cadre d’une recherche qualitative descriptive, la collecte des données a reposé principalement sur la description des connaissances recueillies lors d’entretiens réalisés auprès de 21 leaders religieux de la commune urbaine de Dori, d’une observation non participative et d’une analyse documentaire. La quasi-totalité des leaders religieux connaissaient au moins trois méthodes contraceptives modernes et l’espacement des naissances (et non leur limitation) s’imposait comme une nécessité. Bien que la majorité d’entre eux aient des informations sur la capture du dividende démographique, il y avait une unanimité de tous les enquêtés sur le fait que la religion n’admettait pas l’utilisation des méthodes contraceptives modernes. D’autres études exploratoires, éventuellement suivies d’études de promotion du changement du comportement pourraient aider à relever le niveau d’utilisation des contraceptifs modernes dans cette importante commune du Sahel.</p> 2021-10-04T00:00:00+00:00 Copyright (c) 2021 Eric Nagaonlé Somé, Abibatat Fleur Barro, Bertrand Méda, Charles Kaboré https://revue-rasp.org/index.php/rasp/article/view/89 Implications du diabète dans la vie sociale des couples diabétiques suivis au Centre AntiDiabétique de l’Institut National de Santé Publique-Côte d’Ivoire 2021-08-06T12:38:33+00:00 Daouda Doukouré doukoutredaouda38@gmail.com AGBRE -YACE Marie Laurette daouabass2017@gmail.com Madikiny COULIBALY daouabass2017@gmail.com Syntyche BAYO daouabass2017@gmail.com Odile AKE-TANO daouabass2017@gmail.com <p>En Afrique, la progression du diabète a atteint des proportions alarmantes. Sa prévalence en Côte d’Ivoire depuis 2017 est de 6,2 %. Le diabète pourrait entrainer des conséquences dissimulées dans la vie de couple du patient. Cette étude a pour objectif de cerner les implications du diabète dans la vie sociale des couples diabétiques suivis à l’Institut National de Santé Publique (INSP). Cette étude s’inscrit dans une approche mixte mobilisant les outils et techniques y afférents. Un guide d’entretien et un questionnaire ont été administrés à 100 patients et un guide d’entretien à un diabétologue et à vingt-cinq (25) couples suivis au CADA. L’étude s’est déroulée du 02 octobre au 30 novembre 2019<strong>.</strong> Les données issues de la collecte, ont été traitées à l’aide du logiciel Sphinx pour le volet quantitatif et le volet qualitatif avec le logiciel QSR NVIVO 12.5. Les principaux résultats montrent que la majorité (80%) des hommes étaient confrontés à des troubles sexuels qui minent leurs foyers et détériorent encore plus leur santé. L’étude qualitative a montré que l’implication du diabète dans la vie du couple peut entrainer des difficultés conjugales. La majorité des femmes frigides, (soit 25) préfèrent satisfaire le conjoint de peur de perdre leur foyer. De ce fait, les médecins suggèrent que les patients soient de plus en plus extrovertis pendant les consultations pour surmonter cette situation. Par ailleurs, le volet socio-psychologique devrait être pris en compte dans la prise en charge des complications du diabète.</p> 2021-09-29T00:00:00+00:00 Copyright (c) 2021 Daouda Doukouré, AGBRE -YACE Marie Laurette, Madikiny COULIBALY, Syntyche BAYO , Odile AKE-TANO https://revue-rasp.org/index.php/rasp/article/view/131 Représentations sociales des tradipraticiens et problématique de leur insertion dans le système de santé public en Côte d’Ivoire 2021-08-26T12:46:11+00:00 Kouakou Daniel YAO dalougoudali@gmail.com Gbalawoulou Dali DALOUGOU dalougoudali@gmail.com Maholy Antoinette ZAMBE dalougoudali@gmail.com <p>Les tradipraticiens et leur méthode de soins sont semble-t-il confondus aux pratiques occultes et mystico- spirituels. C’est un type de traitement qui, bien que sollicité par une large frange de la population dans les pays en voie de développement, sur la base des acquis culturels et traditionnels, fait face néanmoins à des polémiques en Côte d’Ivoire. L’objectif de la présente étude est de comprendre dès lors les représentations sociales des tradipraticiens chez les populations de la ville de Bonoua et qui donnent sens à la problématique associée à leur insertion au système de santé public ivoirien. L’étude s’inscrit dans une approche mixte mobilisant les techniques et outils afférant à la théorie des représentations sociales. Les principaux résultats montrent que les représentations sociales d’un sous-groupe de la population, associent les pratiquants de la tradithérapie à des charlatans tandis que pour un autre sous-groupe, ils constituent une réelle alternative à la médecine moderne. L’enjeu de leur insertion dans le système de santé public est inhérent à la professionnalisation du secteur.</p> 2021-09-23T00:00:00+00:00 Copyright (c) 2021 Kouakou Daniel YAO, Gbalawoulou Dali DALOUGOU, Maholy Antoinette ZAMBE https://revue-rasp.org/index.php/rasp/article/view/106 Le dispositif de lutte contre les MGF au Mali et le rôle innovant des communicateurs traditionnels 2021-06-09T14:33:03+00:00 Lamine Boubacar Traore coulibalyabdourahmane@gmail.com Ismaïla Famanta coulibalyabdourahmane@gmail.com Abdourahmane Coulibaly coulibalyabdourahmane@gmail.com <p>Les mutilations génitales féminines (MGF) sont des pratiques assez répandues à travers le monde et notamment sur le continent africain. Au Mali, de nombreuses ONG interviennent pour lutter contre ce phénomène Elles abordent le sujet du point de vue de la défense des droits des femmes. Très peu d’entre elles se sont intéressées à l’implication des communicateurs traditionnels dans la lutte contre ce phénomène. Or, les communicateurs traditionnels qui comptent parmi les acteurs majeurs de la lutte en tant que vecteurs du changement. Le présent travail cherche à combler ce vide. L’étude s’est basée essentiellement sur l’exploitation des données secondaires issues de rapports d’enquêtes, de rapports de missions de suivi et d’évaluation d’un programme de lutte contre les MGF financé par UNFPA au compte du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille du Mali et visant à informer et à sensibiliser des communautés en vue de l’abandon de la pratique de l’excision. Les données ont ensuite été mises à jour sur la base des résultats de l’Enquête démographique et de santé du Mali (EDSM VI). L’analyse des données nous a permis de comprendre que l’adoption par la communauté internationale d’une batterie de conventions et autres déclarations n’ont pas suffi à réduire sensiblement la pratique de l’excision au Mali. Sans remettre en cause les stratégies déjà utilisées, l’étude estime que certaines normes sociales, et pas des moindres, n’ont pas été suffisamment exploitées, en l’occurrence les communicateurs traditionnels.</p> 2021-08-08T00:00:00+00:00 Copyright (c) 2021 Lamine Boubacar Traore, Ismaïla Famanta , Abdourahmane Coulibaly https://revue-rasp.org/index.php/rasp/article/view/87 Fardeau psychosocial, culturel et économique lié à la prise en charge de l’épilepsie par les tradithérapeutes au Mali : Cas du Plateau Dogon de Bandiagara. 2021-03-12T12:08:45+00:00 Pakuy Pierre Mounkoro pmounkoro@yahoo.fr <p><strong>Résumé&nbsp; </strong></p> <p>Les tradithérapeutes assurent la quasi-totalité de la prise en charge des épileptiques au Plateau Dogon de Bandiagara et constituent encore le premier recours pour les épileptiques et leurs familles. Pour l’opinion populaire, la médecine traditionnelle semble mieux indiquée que la médecine conventionnelle pour la prise en charge des épileptiques, même si cette prise en charge assurée par les tradithérapeutes semble constituer un fardeau psychologique, social, culturel et économique pour les épileptiques et leurs familles. &nbsp;</p> <p>&nbsp;L’objectif de cette étude était d’évaluer l’importance de ce fardeau psychologique, social, culturel et économique lié à la prise en charge de l’épilepsie par les tradithérapeutes au Plateau Dogon de Bandiagara.</p> <p><strong>&nbsp;</strong>Les observations cliniques de six malades épileptiques ayant suivi un traitement auprès d’un tradithérapeute et choisis parmi les patients suivis au centre pour cette étude après le consentement éclairé de ces derniers et de leurs proches.</p> <p>&nbsp;Cette étude nous a permis de préciser la nature et l’importance du fardeau que constitue la prise en charge des épileptiques par les tradithérapeutes&nbsp;notamment le fardeau psychologique, le fardeau social, le fardeau culturel et le fardeau économique qui aurait surtout conduire à la paupérisation des familles des épileptiques.</p> <p>&nbsp;Cependant, ces différents fardeaux pourraient être minimisés voire évités, par une bonne collaboration entre les acteurs de la médecine moderne et les tradithérapeutes. &nbsp;</p> <p><strong>Mots-clés</strong>&nbsp;: Prise en charge- Epilepsie - Tradithérapeutes - fardeau - Mali</p> 2021-07-22T00:00:00+00:00 Copyright (c) 2021 Pakuy Pierre Mounkoro