Politique de logements sociaux et problématiques d’attribution au Mali : cas des 1008,320 et 501 de Yirimadio en commune VI du District de Bamako.

Auteurs

  • Balla DIALLO Institut National de Formation des Travailleurs Sociaux

Mots-clés:

logements sociaux, attribution, critères, urbanisation, revenu, entretien exclusion, Mali.

Résumé

L’article porte sur la politique de logements sociaux dont leur attribution a constitué une question très sensible au Mali, en raison notamment de la supériorité de l’offre à la demande de logements entre 2003 et 2006. Il s’en est suivi un développement spontané et anarchique de bidonvilles autour de Bamako et dans les capitales régionales.

L’Etat malien à partir de 2003 a organisé de vastes opérations de construction de logements sociaux sous le président Amadou Toumani TOURE appelés « ATTbougou » par les populations. L’ambition de cette politique était la promotion immobilière et foncière, en favorisant la restructuration urbaine accompagnée d’un système de financement, permettant aux couches sociales à faible moyen, d’accéder à un logement décent.

 Les résultats obtenus ont donné 1829 logements sociaux répartis selon la typologie de logements économiques : le type f2 au nombre de 949, le type de f3 avec un effectif de 860 et le type f4 à 20 (Tableau I). Cette opération s’étalait entre 2003 et 2006. L’attribution des logements est faite selon des critères définis par une commission mise en place par le Ministre des domaines de l’État, des Affaires foncières et de l’Habitat.

Les critères d’attribution ont fait l’objet d’entretiens au cour des quels les intervenants ont donné leurs appréciations. Ils ont aussi fait mention des limites des dossiers et des critères d’éligibilité. Les postulants malheureux ont qualifié les critères  d’attribution comme  système d’exclusion des couches sociales à faible revenu.

Références

Bagré A., 2000. Aperçu sur le processus d’urbanisation et la gestion foncière au Burkina Faso : cas d’Ouagadougou, Conférence AITB, document non publié.

Banque africaine de développement (BAD), Tunis, 2008-Selected statistics of african countries-Statistiques choisies sur les pays africains. Tunis : BAD, DSES, DS, vol.XXVII, 300p.

Ba M.F., Bertrand M., 2015, « Mesures démographiques et politique du logement dans la capitale malienne : un programme social au regard des pratiques résidentielles bamakoises », in Antoine ph., Adjamagbo A. (éds.), Démographie et politique sociale, Paris, Association de l’internationale des Démographes de Langue Française, Colloque International de Ouagadougou.

Bertrand M., 1999, Transition malienne, décentralisation, gestion communale bamakoise, Paris, Prodig-CNRS, Grafigéo n°8.

Bertrand M., 2003, « Mondialisation, marché foncier et dynamique sociale à Bamako, Mali », in Osmont A., Goldblum Ch.(dir.), Villes et citadins dans la mondialisation, Paris, Karthala-Gemdev, 151-167.

Bertrand M., 2011, De Bamako à Accra. Mobilités urbaines et ancrages locaux en Afrique de l’Ouest, Paris Karthala.

Bertrand M., 2014, « Ni compétitives, ni justice, alors quoi ? Métropoles ouest-africaines et circulation mondialisée de modèles urbains », in Le Blanc A, Piermay J.-L., Gervais-Lambony Ph., Giroud M., Pierdet C., Rufat S. (dir.), Métropoles en débat (dé)constructions de la ville compétitive, Paris, Presses universitaires de Paris Ouest, 355-376.

Bertrand B., 2013, Fighting against urban land grabding. An analysis of social mobilization in slum areas of Nairobi, Kenya, Mémoire de master, University of Amsterdam.

Boyer F., Delaunay D., 2009. OUAGA 2009 : Peuplement de Ouagadougou et Développement urbain, Rapport provisoire.

Boyer, F., 2010. « Croissance urbaine, statut migratoire et choix résidentiels des Ouagalais : vers une insertion urbaine ségrégée ? », in Bertrand, M., Mobilité, pauvretés : les villes interrogées,

Collectif, 1992. Les enjeux des extensions urbaines à Ouagadougou (Burkina Faso), compte rendu de fin d’étude.

Compaoré G., 1993. « Succès et échecs de la rénovation urbaine à Ouagadougou (Burkina Faso) », Travaux de l’Institut de Géographie de Reims, pp. 63-80.

Coquery-Vidrovitch Cathérine, 1993- Histoire des villes d’Afrique noire. Des origines à la colonisation. Paris : Albin Michel, 412p.

Diouf papa Babacar, 2009 – L’ingénierie économique et sociale dans les projets de lutte contre l’habitat insalubre à Dakar, Pikine et Guédiawaye (Sénégal). In ; Le Tellier J. et Iraki A., (dir.)- Habitat social au Maghreb et au Sénégal. Gouvernance urbaine et participation en question. Paris : L’Harmattan, P. 225-242.

Diop D., 2013, « La problématique de l’accès au foncier à Dakar », In Raynaud M.M., Diop D., Simonneau CI. (dir.), Repenser les moyens d’une sécurisation foncière urbaine. Le cas de l’Afrique francophone, Montréal, Editions Trames, 69-91.

Durand-Lasserve A., 1988. « Le logement des pauvres dans les villes du Tiers-Monde. Crise actuelle et réponses », Tiers-Monde, tome 29, n°116, pp 1195-1214.

Djiré M., 2006, « Immatriculation et appropriation foncière dans une zone péri-urbaine du Mali. Les avatars d’une procédure (nécessaire ?) », Colloque International : Les frontières de la question foncière. Enchâssement social des droits et politiques publiques, 17- 19 mai 2006, Montpellier, IRD. https://www.mpl.ird.fr/ Colloque foncier/ Communications/PDF/Djire.pdf

Jaglin S., 1995. Gestion urbaine partagée à Ouagadougou : pouvoirs et périphéries (1983-1991), Karthala-ORSTOM.

Le Bris E., 2000. « Ouagadougou : de l'immobilisme à l'entropie », in Dureau F., Dupont V., Lelièvre E., Lévy J.P. et Lulle T. (coord.), Métropoles en mouvement : une comparaison internationale, Anthropos et IRD, pp. 381-392.

Marie A., 1989. « Politique urbaine: une révolution au service de l’État », Politique Africaine, n°33, pp. 27-38.

Ministère de l’Équipement, de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et de l’Urbanisme ; Stratégie Sectorielle d’accès des populations pauvres et couches défavorables aux services urbains de base : avril 2000.

Ministère du logement, des Affaires foncières et de l’urbanisme ; Bamako ; stratégie de développement des villes du Mali : 28 janvier 2009.

Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat : Stratégie Nationale du Logement, Organisation et mise en œuvre.

Nicole, Prud’homme, Accès au logement, droit et réalité ; rapport du conseil économique et social : janvier 2006.

Ouattara A. et Somé L., 2009. La croissance urbaine au Burkina Faso, rapport d’analyse des données du RGPH-2006, INSD.

Ouattara A., 1990. « Des lotissements aux cités : les facettes d’une politique de logement à Ouagadougou de 1960 à nos jours », in Le Bris E. et Giannitrapani H., Maîtriser le développement urbain en Afrique sub-saharienne, Actes du colloque international de

Ouagadougou, 1er-5 octobre 1990, ORSTOM, pp. 510-519.

Ouattara A., 2005. « Gestion foncière et front d’urbanisation au Burkina Faso : le cas de Ouagadougou », in Coll J-L. et Guibbert J- J., L’aménagement au défi de la décentralisation en Afrique de l’Ouest, Presses Universitaires du Mirail, pp. 181-202.

Ouédraogo N. H., 1991. Aménagements urbains et spéculation foncière et immobilière à Ouagadougou de 1960 à nos jours, mémoire de fin de cycle, ENAM.

Office Malien de l’Habitat ; Communication Verbale au Conseil des Ministres ; Bamako ; 2004.

Office Malien de l’Habitat ; Communication Verbale au Conseil des Ministres ; Bamako ; 2005.

Paul- Louis Marty ; Contribution au livre vert sur les services de l’intérêt général ; Paris : l’Union Sociale pour l’Habitat, 2003 p20.

Philippe Bernard, Controverse sur le droit au logement à la conférence d’Istanbul ; Paris : novembre 2006.

Revue Tiers Monde, pp. 47-64.

Somé B., 1982. La restructuration des quartiers spontanés à Ouagadougou : l’expérience de Wagadogo -Nonsin, rapport de stage en Urbanisme.

Sory I., 2013. « Ouaga la belle ! » Gestion des déchets solides à Ouagadougou : enjeux politiques, jeux d’acteurs et inégalités environnementales, Thèse de doctorat en Géographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Web graphie : www.Ohm mali.org.ml. Consulté le 27/03 :2020.

##submission.downloads##

Publiée

2020-05-17

Numéro

Rubrique

Articles